Le Jazz Coin

Un blog avec des trucs qui souinguent


Puisqu'on est dans les batteurs, restons-y encore un peu !

Si Buddy Rich a été (et continue d'être) voué aux gémonies par des mous du tympan qui ne voyaient en lui qu'un cogneur sans âme et sans subtilité, il est un batteur que tout le monde aime. Ou devrait, en tout cas. Un batteur qui avait tout. La finesse, l'inventivité, la précision, le swing, et comment. Un son reconnaissable entre mille (un frissonnement de cymbale suffit à l'identifier).

Et en plus, une classe folle.

Ladies and Gentlemen, Papa... Jo... Jones!




Vous venez de déguster un trop bel article gribouillé par Ophi,
jazzmaniaque, photographe aléatoire
et codeuse empirique.

1 comment

#1 Tanguy said :

Beau c’est ! Un morceau taillé pour les batteurs en plus. Il y fait en effet des merveilles. Mes félicitations aussi au coiffeur de Monsieur Trompette pour la très jolie petite mèche dite "le soin Godwin".

Write a comment